Quelle couverture pour mon cheval ?

Les températures qui nous semblent fraîches sont pour nos chevaux des températures agréables. En effet, ils ont une zone thermoneutre différente de celle des humains. Cela signifie que la fourchette dans laquelle un cheval n’a ni froid ni chaud se situe entre -15 et +25°C, alors que les températures agréables se situent entre 27 et 32°C chez l’humain. On peut en conclure que les chevaux n’ont pas besoin de couverture sous des latitudes tempérées. Pourtant, il existe quelques exceptions, que nous détaillons ci-dessous.

deux chevaux avec couverture anti-mouches

1. Quand est-ce que mon cheval a besoin d’une couverture?

Dans la nature, les chevaux ont une excellente capacité à s’adapter aux variations de température. Cette thermorégulation résulte d’un ensemble de paramètres tels que l’épaisseur du poil, la masse graisseuse, la transpiration, la la musculature et la circulation sanguine. Un cheval tondu ou qui se déplace peu en raison d’une maladie ou de son âge avancé a besoin d’une couverture pour compenser les éléments manquants à sa thermorégulation naturelle.

  • Chevaux âgés et malades, dont le système immunitatire est affaibli
  • chevaux tondus
  • chevaux souvent lavés ou brossés, dont la fine couche de graisse qui protège la peau est altérée

2. Quelle couverture convient à mon cheval ?

Le choix de la couverture idéale pour son cheval dépend des facteurs suivants :

  • Mode de vie : le mode de vie impacte énormément les besoins des chevaux. Un cheval en box a besoin d’une couverture d’écurie. Un cheval en box ouvert ou étant sorti quelques heures au paddock a plutôt besoin d’une chemise imperméable ou couverture d’hiver.

  • Climat local : le climat local est un critère très important pour le choix d’une couverture adaptée. Dans certaines régions, les écarts de températures au sein d’une même journée sont importants et nécessitent de dé-couvrir le cheval ou de changer sa couverture.

  • Tonte : la plupart du temps, les chevaux non tondus n’ont pas besoin d’une couverture. En revanche, pour les chevaux tondus ou qui ont du mal à constituer leur poil d’hiver, une couverture est indispensable.

  • Race : les races rustiques telles que les fjords et les islandais peuvent généralement se passer d’une couverture d’hiver. Leur génétique leur confère une couche de graisse isolante et un poil d’hiver plus épais que d’autres races.

  • Activité : la chaleur corporelle est générée principalement par l’activité musculaire. Si un cheval bouge naturellement beaucoup, on peut supposer qu’il a besoin de moins d’aide pour sa thermorégulation qu’un cheval moins actif en raison d’une maladie ou de sa nature.

  • Condition de santé / âge : la thermorégulation exige beaucoup de l’organisme du cheval. Si celui-ci est affaibli, par exemple en raison d’une maladie chronique, de troubles métaboliques ou de l’âge du cheval, il y a une plus grande probabilité qu’un apport supplémentaire de chaleur grâce à une couverture soit nécessaire.

  • Sensibilité propre au froid : chaque cheval a sa propre température de confort au sein de la zone thermo-neutre. Tout comme pour les humains, certains sont plus frileux que d’autres. Certains chevaux préfèrent avoir chaud, tandis que d’autres ne se sentent à l’aise que lorsque les températures avoisinent le négatif. Observer son cheval pour déterminer à quel type il appartient !

3. Guide pour l’achat d’une couverture d’écurie, d’hiver, ou imperméable

Couvertures d’hiver

Qu’un cheval ait besoin d’une couverture d’hiver dépend de divers facteurs. Garder à l’esprit qu’une couverture a un impact important sur la thermorégulation du cheval, c’est pourquoi elle ne doit être utilisée que si cela est indispensable. Les facteurs pouvant rendre une couverture indispensable sont le climat local, le mode de vie, l’âge, l’état de santé, la sensibilité du cheval en question au froid, son activité ou encore la tonte (partielle ou totale).

Les couvertures d’hiver sont disponibles dans différentes coupes et avec différents grammages afin de pouvoir trouver un modèle pour chaque cheval. Le grammage est une valeur donnée en grammes/mètre carré. Les couvertures d’hiver sont disponibles avec des garnissages allant de 50 g à 400 g. Les couvertures de 50 g à 100 g ne sont pas particulièrement chaudes et sont donc plutôt adaptées pour la mi-saison ou pour les chevaux qui constituent un bon poil d’hiver et ne sont pas tondus.

Toutes les couvertures à partir de 200 g sont destinées à être utilisées lorsque les températures sont froides, un garnissage 200 g à 300 g est un apport de chaleur relativement chaud, qui peut cependant convenir aussi bien aux chevaux tondus que non-tondus. Pour les chevaux très frileux ou tondus intégralement, nous recommandons des couvertures 400 g.

Impermábles

Les chemises imperméables sont des couvertures d’extérieur sans garnissage, elles n’ont donc aucune propriété particulière de conservation de la chaleur. Elles permettent simplement de protéger les chevaux contre la pluie et les intempéries et conviennent donc parfaitement pendant la mi-saison. Elles sont particulièrement adaptées aux chevaux qui vivent en box ou stabulation avec accès libre à l’extérieur ou tout simplement au pré et qui ne disposent que de petites zones abritées. Un ajustement et une taille corrects sont ici très importants pour que l’humidité ne s’infiltre pas sous la chemise. Les imperméables avec couvre-cou sont idéales pour les chevaux particulièrement sensibles, car elles offrent une protection plus complète contre l’humidité.

Grâce aux systèmes de liners, qui se composent d’une imperméable et de doublures amovibles assorties, le cheval peut porter la même chemise imperméable toute l’année, à condition de rajouter un liner chaud lorsque les températures extérieures sont fraîches.

Couvertures d’écurie

Les couvertures d’écurie sont des couvertures qui protègent le cheval des courants d’air lorsqu’il est au box. Pour ce type de couvertures aussi, il existe différents grammages afin que chaque cheval puisse disposer d’une couverture adaptée à ses besoins. Les couvertures d’écurie n’ont pas besoin d’être imperméables mais elles doivent impérativement être coupe-vent pour remplir leur fonction de protection à l’intérieur de l’écurie.

Les chemises séchantes peuvent également être utilisées comme couvertures d’écurie, mais il faut garder à l’esprit que la litière risque de s’y accrocher. Ainsi, les couvertures d’écurie avec une surface extérieure lisse sont plus pratiques.

Les chemises d’écurie légères sont très utiles comme chemises de transport. Les couvertures d’écurie de plus de 100 g sont destinées aux chevaux frileux, tondus, âgés et / ou malades, car elles permettent un apport de chaleur plus ou moins conséquent.

Guide concernant le choix du grammage :

Couvertures pour chevaux - Quel garnissage pour mon cheval?

À noter que le choix de la bonne couverture pour cheval ne doit pas être basé uniquement sur ces recommandations, qui sont données à titre indicatif, car chaque cheval est différent (notamment dans le cas de chevaux âgés, malades ou ayant d’autres particularités anatomiques et physiologiques). Dans le cas de maladies chroniques ou de maladies du système musculo-squelettique (comme l’arthrose), une épaisseur supplémentaire peut être bénéfique voire nécessaire. La sensibilité au froid de chaque cheval joue également un rôle. En général, les races robustes telles que les fjords et islandais n’ont donc pas besoin d’une couverture. Garder à l’esprit que l’on connait son cheval et que l’on saura mieux, en l’observant, quand il a besoin d’une couverture ou non et quelle couverture lui convient le mieux. Pour avoir des conseils pour choisir un modèle adapté, contacter notre service clientèle ou s’ adresser directement à un de nos conseillers en MEGA STORE.

Couvrir et dé-couvrir

La période de mue en automne et au printemps est une phase particulièrement difficile en termes de « gestion des couvertures ». Les températures fluctuent très fortement au sein d’une même journée et peuvent avoisiner 0°C la nuit alors qu’il faisait bon aux alentours de midi. Dans ce cas, chaque propriétaire doit gérer son propre cheval, qui peut nécessiter de changer la couverture du cheval plusieurs fois par jour. Cela n’est pas facile à gérer mais permet d’éviter l’accumulation de chaleur sous la couverture, qui peut être très dangereuse ! Si on laisse un cheval avec une couverture épaisse et chaude au paddock avec des températures douces et un soleil brûlant pendant plusieurs heures, il risque de faire un « coup de chaud ».

Quel modèle de couverture convient à mon cheval ?

On sait maintenant si notre cheval a besoin d’une couverture avec grammage et si oui, duquel, mais qu’en est-il des détails ? Les couvertures d’écurie et d’extérieur sont déclinées dans différentes coupes et avec de nombreux détails. Le tableau suivant guidera dans le choix d’une coupe adaptée à son cheval:

Coupe Regular Neck / standardCoupe HighneckCoupe Fullneck / avec couvre-cou cousu
Couverture avec coupe regular neckCouverture avec coupe highneckCouverture avec coupe fullneck
+ protège le corps du cheval contre les intempéries+ protège davantage contre la pluie et le froid
+ protège au mieux contre la pluie et le froid
+ parfaite dans un climat tempéré+ la pluie ne pénètre pas si facilement au niveau de l?encolure+ bon si tendance à la tension musculaire dans la région du cou
+ idéale pour les chevaux ayant une encolure massive+ recommandée pour les chevaux ayant un garrot saillant+ recommandée pour les chevaux intégralement tondus
+ protège les crins+ protège les crins
– peut ne pas convenir aux chevaux ayant un garrot saillant ou un haut port de tête– peut ne pas convenir aux chevaux ayant une encolure massive– peut ne pas convenir aux chevaux ayant une encolure massive ou longue

Lors de l’achat d’une imperméable ou d’une couverture d’hiver, il faut faire attention aux détails suivants:

  • Fixations : les couvertures sont généralement équipées d’une fermeture de poitrail et d’un sanglage au niveau du ventre. Pour la plupart des couvertures d’extérieur, il s’agit de sursangles croisées afin de garantir un maintien sûr, tandis que certaines couvertures n’ont pas de sanglage ventral du tout. De manière générale, on peut considérer que « plus il y a de fixations, plus le maintien est fiable ». Si le cheval est particulièrement actif et / ou se roule beaucoup, il est important d’en tenir compte pour l’achat d’une couverture. Il existe différents types de fermetures de poitrail qui sont relativement faciles à ouvrir et fermer : à mousquetons, aimantées, ou les très répandues fermetures à crochets en T.

  • Plis d’aisance : si le cheval passe beaucoup de temps à l’extérieur et se déplace beaucoup, il est recommandé d’opter pour une couverture avec des grands plis d’aisance.

  • Rabat de queue : il existe des couvertures d’extérieur et d’écurie avec ou sans rabat de queue. Un généreux rabat de queue apporte une protection supplémentaire contre le froid et permet d’éviter que la pluie ne s’infiltre le long de la croupe du cheval. Il est donc particulièrement utile pour les chemises imperméables et couvertures d’hiver.

  • Détails réfléchissants : particulièrement appréciables sur les chemises imperméables et couvertures d’hiver, notamment si le cheval est à l’extérieur tôt le matin ou tard le soir, car ils permettent de le repérer plus facilement dans l’obscurité.

4. Conseils pour l’achat de chemises séchantes et de travail

Chemises séchantes

Les chemises séchantes font partie de l’équipement de base de la plupart des cavaliers. Elles permettent de faire sécher plus rapidement la robe du cheval après l’entraînement. Cela permet au cheval de ne pas avoir trop froid après l’effort et aide à éviter les tensions musculaires. Les chemises séchantes peuvent également être utilisées pour couvrir le cheval pendant le transport ou l’échauffement s’il fait un peu frais.

En fin de séance

Veuillez noter que même la meilleure chemise séchante ne remplace pas une marche de récupération active pour faire sécher le cheval. La chemise séchante permet seulement de faire sécher la robe plus rapidement. De plus, faire sécher le cheval en le faisant marcher est d’une grande importance en termes de relation saine entre le cheval et son cavalier et initie la phase de relaxation après le travail afin que les rythmes cardiaque et respiratoire reviennent progressivement à la normale. Aucune chemise séchante ne peut, à elle seule, apporter ces bénéfices.

La plupart des chemises séchantes sont en polaire, mais d’autres matières respirantes sont également employées pour la fabrication de ce type de chemises :

PolaireMicrofibreJersey
Chemise séchante en fleeceChemise séchante en microfibreChemise séchante en jersey
+ chaude
+ respirante
+ séchage rapide
+ solide
+ extensible
+ facile d’entretien
+ respirante
+ séchage rapide
+ matière douce
+ ne bouloche pas
+ très résistante
+ légère et aérée
+ lisse, empêche les saletés de s’y accrocher
+ doux
+ respirant
+ absorbant
+ très extensible
+ lisse, empêche les saletés de s’y accrocher
+ facile d’entretien
+ thermorégulateur
– a tendance à boulocher après quelques lavages
– les saletés s’y accrochent facilement
– génère de l’électricité statique
– très inflammable
– a tendance à glisser sur les chevaux tondus car la matière est très lisse– peut rétrécir légèrement après le lavage car ce dernier resserre les fibres du tissu
– n’apporte pas autant de chaleur que la polaire par exemple

Détails importants pour le choix d’une chemise séchante :

  • Fixations : pour les chemises séchantes utilisées en fin de séance, il est préférable d’opter pour un modèle sans sangles afin d’éviter qu’elles ne pendent, car cela pourrait causer un grave accident. Sur certains modèles, la sangle ventrale est totalement amovible. Si le cheval est amené à rester au box avec sa chemise séchante, il est nécessaire de choisir un modèle avec sangle ventrale. Si le modèle choisi n’est pas commercialisé avec une sangle ventrale, il est possible d’en acheter une séparément. Vous trouverez davantage d’informations concernant les accessoires pour couvertures dans la rubrique dédiée.

  • Chemises séchantes avec couvre-cou : si vous utilisez votre chemise séchante en fin de séance, il n’est pas utile de choisir un modèle avec couvre-cou, d’autant plus que cette portion de tissu supplémentaire pourrait pendre et s’avérer gênante. Par contre, si le cheval a besoin d’un apport de chaleur important, est particulièrement sujet aux contractures musculaires ou est exposé aux courants d’air (par exemple pendant le transport), un couvre-cou est recommandé.

  • Courroie de queue : certains modèles de chemises séchantes sont dotées d’une courroie ou corde de queue, qui empêche la chemise de glisser sur les côtés au niveau de la croupe. Veuillez noter que certains chevaux peuvent paniquer lorsqu’ils se roulent, à cause du frottement de la courroie sur la base de la queue. Les courroies de queue peuvent également être achetées séparément si besoin.

Chemises de travail

En plus des chemises séchantes, les chemises de marcheur et couvre-reins font également partie des chemises utilisées pendant le travail du cheval. En fonction du planning d’entraînement de votre cheval, ces équipements peuvent s’avérer utiles.

SpécificitésChemises de marcheurCouvre-reins
Chemise de marcheurCouvre-reins
Usage :Promenades en main, marcheur ou pour déplacer le chevalEntraînement en extérieur, détente ou fin de séance
Coupe :Découpe aux épaulesDécoupe pour la selle
Fixations :Fermeture de poitrail, sanglage ventralDevant la selle ou au poitrail
Matières :Polaire, polyesterPolaire, polyester
Propriétés possibles :Chaude, respirante, imperméable, anti-mouches, réfléchissanteChaud, respirant, imperméable, anti-mouches, réfléchissant

5. Conseils pour l’achat de chemises anti-mouches ou couvertures anti-eczéma

La protection contre les insectes est en été l’une des principales préoccupations des propriétaires de chevaux. La plupart des chevaux arrivent à bien se protéger naturellement contre les mouches et autres nuisibles grâce aux crins (en secouant la tête ou battant de la queue), contractions musculaires et au fait de se rouler dans la terre ou le sable. Pour une protection optimale contre les insectes, chaque propriétaire peut trouver un produit adapté à son cheval parmi nos répulsifs. Vous en apprendrez davantage sur les mécanismes naturels impliqués dans les conseils relatifs à la protection contre les insectes. Vous y trouverez également des conseils pour soutenir ces mécanismes afin « d’armer » au mieux votre cheval pour la saison estivale. Nous vous expliquons ici tous les détails concernant les chemises anti-mouches.

On trouve deux types de couvertures de protection contre les insectes : les chemises anti-mouches et les couvertures anti-eczéma. Il en existe différents modèles conçus pour des usages très variés : pré, marcheur, travail ou balade. Les modèles basiques peuvent également être complétés par des solutions innovantes telles que des couleurs ou des motifs spécifiques ou des tissus traités avec des répulsifs contre les insectes. Le tableau ci-dessous vous guidera pour trouver une protection adaptée à votre cheval :

Chemises anti-mouches basiquesChemises anti-mouches pour le travailModèles innovants et / ou originauxCouvertures anti-eczéma
Chemise anti-mouche basiqueChemise anti-mouche pour le travailCouverture anti-mouches innovantCouverture anti-eczéma
CaractéristiquesMatière à mailles légère, protège le corps du chevalCoupe avec découpe pour la selle et / ou découpe aux antérieursMotifs et couleurs : motif zébré, tons oranges et bleus clairs
Tissu traité avec un répulsif : fibres traitées qui contiennent un répulsif relativement puissant
Matière à mailles serrées, couvre au mieux le corps du cheval
Intensité de la protectionIcon avec deux mouchesIcon avec deux mouchesIcon avec trois mouchesIcon avec quatre mouches
Pour :Chevaux peu sensibles aux piqûres d’insectesChevaux qui travaillent fréquemment (extérieur, marcheur) et sont stressés par les insectesChevaux sensibles ayant besoin d’une protection supplémentaire lorsque l’utilisation de répulsuif n’est pas possible, Chevaux sensibles ayant besoin d’une couverture traitée avec un répulsifChevaux très sensibles et / ou souffrant de dermite estivale

Détails importants pour le choix d’une chemise anti-mouches ou couverture anti-eczéma :

  • Plis d’aisance : étant donné que ces protections sont généralement utilisées en extérieur, le cheval est amené à beaucoup se déplacer. Il est donc important que ces protections offrent une excellente liberté de mouvement.

  • Franges : certains modèles sont équipés de franges cousues aux bordures. Le mouvement des franges rend difficile pour les insectes de se poser sur le cheval.

  • Protection UV : beaucoup de modèles protègent également contre le rayonnement UV. Ce type de modèles est nécessaire dans le cas des chevaux à peau claire, qui ont besoin d’une excellente protection contre les insectes et les rayons ultraviolets. Pour les chevaux souffrant d’eczéma, être sorti entre 9 h et 16 h est idéal car les insectes sont plus actifs à l’aube et au crépuscule. Une bonne protection UV a donc également du sens dans ce cas.

  • Couleurs : tout comme pour nos propres vêtements, les couleurs claires sont préférables en été. En effet, les matières sombres absorbent la lumière du soleil et donc la chaleur, alors que les matières claires la renvoient.

Vous avez encore des questions concernant les protections contre les insectes ? Votre cheval souffre de dermite estivale et vous souhaitez obtenir des conseils afin de le soutenir au mieux pendant l’été ? Vous trouverez ces informations dans les conseils relatifs aux protections anti-mouches et à la dermite estivale / eczéma d’été.